Renforcer ses compétences en Français

publicado en: Mes études Chez le CNED | 0

Première leçon

 

Renforcer ses compétences en Français. (connaissance acquise du cours CNED)

 

Première leçon.

 

Ce que j’apprends.

 

Une communication comprend :

 

  • Un émetteur (el emisor)
  • Le code (le code, c’est le Français et ses règles de grammaire, de syntaxe, etc.)
  • Le canal. Le canal, c’est le moyen par lequel l’émetteur et le destinataire du message sont reliés.
  • Le contexte. C’est le contenu de ce que l’émetteur veut raconter.
  • Un destinataire(ou plusieurs), celui qui reçoit le message.

L’énoncé. Un énoncé peut être un discours explicatif et argumentatif.

Sur un énoncé, à savoir un discours, il y a des règles grammaticales, de caractéristiques de syntaxe, de style, et tout cela définit l’idée que l’émetteur veut mettre en cause.

 

Sur un discours différents types peuvent s’y trouver, même dans une même phrase, expliquons-les.

 

Un discours descriptif c’est celui qui fait visualiser au destinataire un être vivant, décrire un lieu ou un objet, en parler d’une action et même d’un sentiment.

 

Un discours peut être narratif, il raconte tout simplement.

 

Un discours informatif donne des indications et des informations non subjectives. Il n’y a jamais une opinion de la part de l’émetteur.

 

Un discours injonctif(conminatorio). C’est lui qui ordonne, qui donne un conseil, qui menace, qui évoque une recommandation, aussi une réprimande.

 

Un discours argumentatif, ceux-ci, avec le discours descriptif et narratifs, sont les plus nombreux. Les discours argumentatifs défendent une idée, l’émetteur essaie de convaincre le/les destinataire(s) en s’appuyant sur des arguments pour justifier sa position.

 

Important: Dans un même texte plusieurs types de discours peuvent s’y présenter.

 

 

Uf uf ! Il faut que je prenne beaucoup de livres, mais je me fais guider par le livre du cours délivré par le CNED, oeuvre de Florence Saint-Ygnan et Julien Botella. Je trouve très bien cet ouvrage, c’est bien expliqué.

J’ai appris aussi:

C’est quoi les indices grammaticaux?

Pour analyser un texte et connaître l’idée de l’émetteur, l’objectif de son discours, nous allons relever les éléments suivants(il va falloir se rafraîchir en grammaire)¨

Les pronoms personnels (je, me, moi), tu, vous etc…Aussi les adjectifs et les pronoms possessifs (mon, ton, son etc…) Il, Elles, Eux, etc…

Si nous parlons de modes et de temps cela nous conduira à connaître l’espace et le temps. Nous constaterons si les faits sont réels ou probables, supposés, souhaités suivant si l’on utilise l’indicatif ou le subjonctif. Nous ferons attention au conditionnel qui possède une particularité reconnaissant les faits incertains, entre autres(revoir le conditionnel).

Les adverbes, les groupes nominaux, les divers compléments de lieu, de temps vont nous parler du temps où l’auteur situe son énoncé. Nous constaterons certains adverbes comme: certainement, peut-être, sans doute, absolument, véritablement etc, qui vont nous indiquer quoi: l’idée, le sentiment de l’émetteur.

Les verbes de mode(revoir les verbes  modaux(douter, ignorer, s’imaginer, supposer, croire, penser, etc. ) Et nous allons découvrir les intentions de l’émetteur. Est-ce qu’il s’agit de décrire quelque chose?, ou de nous raconter un événement, de nous informer, de nous expliquer, de nous donner un conseil, ou tout simplement de défendre une idée et de nous convaincre avec des arguments, et tout cela nous ramène aux différents types de discours déjà évoqués ci-haut.

Deja una respuesta